Le CNRS souhaite renforcer son partenariat avec la région Bourgogne-Franche-Comté

L’université Bourgogne-Franche-Comté et le CNRS ont signé une convention quinquennale le 15 décembre 2020. C’est une bonne nouvelle pour le territoire, puisque l’organisme de recherche envisage d’accroître sa présence sur le site, où il emploie actuellement 300 personnes. « Nous n’avons pas de convention avec la région Bourgogne-Franche-Comté, regrette cependant Antoine Petit, PDG du CNRS. Or, on est complémentaire dans la relation qu’on peut avoir avec les universités. Je pense en particulier à l’attractivité, qui devient un vrai enjeu. »

Lyonne.fr, 21/12 – Temps de lecture : 2 min