Covid-19 : indicateur des eaux usées, fêtes de Noël, origine du virus

Le Conseil scientifique et le gouvernement recommandent désormais, aux personnes qui le peuvent, de s’auto-confiner une semaine avant Noël pour éviter de risquer de contaminer leurs proches lors des repas de fin d’année. Les enfants sont donc invités à manquer les cours jeudi et vendredi pour rester à la maison. Interrogé par BFMTV et Le Télégramme, le modélisateur mathématique Jean-Stéphane Dhersin voit dans cette recommandation « une excellente mesure du point de vue de l’épidémie », bien qu’elle n’écarte pas tout risque.

France Info s’intéresse à l’analyse des eaux usées en tant qu’outil de détection d’un éventuel rebond de l’épidémie. La technique est utilisée par l’Observatoire épidémiologique des eaux usées (Obépine), créé en mars dernier pour mesurer la circulation du virus SARS-CoV-2 dans la population. France Info reprend les explications du mathématicien Yvon Maday et du virologue Vincent Maréchal. L’indicateur n’est pas « magique » mais il complète efficacement d’autres outils épidémiologiques, précise Vincent Maréchal, qui s’apprête par ailleurs à publier une étude montrant que le virus perd de son infectiosité dans les selles.

France Info s’intéresse également à l’enquête menée par les scientifiques pour retrouver l’origine du virus. L’écologue Serge Morand détaille les étapes des travaux. Il indique que l’hypothèse considérée comme la plus probable à ce jour est une transmission du virus de la chauve-souris à l’homme via une autre espèce, qui n’est toujours pas identifiée. Pour ce faire, des travaux doivent être menés en Chine, mais Pékin n’a pas encore donné son accord.