Synthèse de presse quotidienne 14/12/20 : actualités des laboratoires

Covid-19 : gestes barrières, vaccins, fêtes de Noël, confinement prolongé du secteur de la culture

Une équipe de chercheurs a étudié l’influence du port du masque sur les autres gestes barrières. Elle a observé que les personnes protégées par un masque avaient tendance à oublier la distanciation physique. Yann Coello, qui a mené cette étude, explique que « le port du masque induit une amplification de la confiance spontanément accordée (…) et du sentiment de sécurité ». Mais ce facteur psychologique met en péril le respect de la distanciation physique, « geste barrière également fondamental ».

Le Huffington Post indique que les vaccins à ARN messager développés par Pfizer/BioNTech et Moderna seront parmi les plus chers, à respectivement 33 euros et 20 à 30 euros la dose. « Plus une technologie est coûteuse, plus l’entreprise va répercuter cela sur les prix fixés », explique Carine Milcent, spécialiste en économie de la santé. Suite à l’apparition d’effets secondaires indésirables chez certains des premiers patients vaccinés, Marianne cite Bruno Pitard, qui estime que ces effets n’ont rien d’alarmant. « Pour induire une réaction immunitaire il faut une réaction inflammatoire », rappelle le spécialiste des vaccins à ADN et ARN. Dans Le Quotidien du Médecin, Jérémy Ward indique que la plus grande crainte des femmes par rapport aux hommes d’effets indésirables des vaccins avait déjà été observée pour trois autres vaccins (HPV, H1N1 et hépatite B).

Par ailleurs, à l’approche des fêtes de Noël, Le Monde reprend les explications de Jean-François Doussin, physicien et chimiste de l’atmosphère, concernant le mode de propagation, pendant un repas de famille, des particules potentiellement infectées par le virus. Dans Le Huffington Post, le sociologue Jean Viard analyse l’ancrage de la tradition de Noël dans la structure familiale. L’Humanité publie un entretien avec la philosophe Marie-José Mondzain concernant l’impact du confinement prolongé du secteur de la culture sur les individus et sur la société. Jean Viard est également interrogé à ce sujet par France Info. De son côté, France 24 se penche sur la manière dont la crise sanitaire pèse sur les droits démocratiques et cite à ce sujet Catherine Le Bris, spécialiste du droit international. Les Dernières Nouvelles d’Alsace interviewent le sociologue Alexis Spire, qui coordonne une étude pour l’Agence nationale de la recherche sur le thème de la confiance dans les institutions dans le contexte du coronavirus. Enfin, France Info souligne l’importance de continuer à rire même en temps de pandémie, et reprend pour cela les explications de la neuropsychologue Sylvie Chokron.