Synthèse de presse quotidienne 10/12/20 : actualités des laboratoires

Covid-19 : vaccins, origine du virus, fêtes de fin d’année et aides aux travailleurs précaires

Alors que les données relatives aux vaccins des laboratoires AstraZeneca et Pfizer/BioNTech ont été rendues publiques mardi, le virologue Etienne Decroly se déclare, dans L’Humanité, « étonné de manière très positive » par les résultats de la technique de l’ARN messager. Il souligne toutefois la petite taille des échantillons statistiques, l’absence d’informations sur la durée de l’immunité, ainsi que les incertitudes quant aux effets des vaccins sur la transmission du virus et sur les cas asymptomatiques.

De son côté, Le Figaro revient sur l’enquête sur l’origine du Covid-19. Le marché de Wuhan, en Chine, un temps considéré comme le berceau de l’épidémie, semble aujourd’hui n’être qu’un simple lieu de « super propagation ». En effet, l’examen d’échantillons prélevés sur des animaux du marché, début janvier, a montré qu’aucun n’était positif au SARS-CoV-2. En revanche, des traces du virus ont été retrouvées dans les égouts, ce qui  « signifie qu’il circulait déjà chez l’homme depuis un certain temps », indique Etienne Decroly.

Le Huffington Post s’interroge sur l’efficacité d’un auto-isolement 14 jours avant les fêtes de fin d’année pour éviter d’être exposé au virus et de le transmettre. Cette mesure conseillée au Royaume-Uni et au Québec semble difficile à mettre en œuvre. La modélisatrice Claire Mathieu prévient que l’isolement préventif n’est efficace que si tout le monde suit les mêmes règles de façon stricte.