Christophe Berthon – Quelques résultats sur la stabilité des solveurs approchés de Riemann pour les équations d’Euler gaz réels

Carte non disponible

Date/heure
Date(s) - 27/03/2012
11 h 00 min - 12 h 00 min

Catégories Pas de Catégories


Dans cet exposé, on s’intéressera à l’obtention d’inégalités discrètes d’entropie qui doivent être satisfaites par les schémas numériques lors de l’approximation des solutions faibles des équations d’Euler pour une thermodynamique de type gaz réels. Après avoir rappelé quelques résultats, avec une attention toute particulière sur les inégalités discrètes d’entropie pour les schémas de relaxation, nous établissons plusieurs critères de stabilité qui généralisent les résultats précédents. Les résultats proposés présentent un second intérêt puisqu’ils portent uniquement sur le solveur approché de Riemann et aucune étape de « relaxation » (ou de prise en compte d’un terme source raide) n’est ici suggérée.