Camille Horbez – Quasi-géodésiques dans le modèle des sphères de l’outre-espace

Carte non disponible

Date/heure
Date(s) - 23/03/2012
11 h 00 min - 12 h 30 min

Catégories Pas de Catégories


L’étude du groupe des automorphismes extérieurs d’un groupe libre de type fini s’est beaucoup développée depuis la découverte par Marc Culler et Karen Vogtmann d’un espace topologique sur lequel celui-ci agit, défini en termes de graphes métriques marqués, l’outre-espace. Il existe sur l’outre-espace une distance asymétrique, dont l’étude systématique a été initiée par Stefano Francaviglia et Armando Martino. Si les propriétés topologiques de l’outre-espace sont aujourd’hui bien comprises, ses propriétés métriques le sont beaucoup moins. Francaviglia et Martino ont prouvé que l’outre-espace est géodésique pour cette distance, en construisant des géodésiques entre deux points grâce à un processus de pliage. Il existe une autre définition de l’outre-espace en termes de systèmes de sphères. Notre objectif sera d’étudier les propriétés métriques de l’outre-espace dans cet autre modèle, en déterminant en particulier un ensemble de quasi-géodésiques naturellement définies à l’aide d’un processus de chirurgie sur des sphères.