COVID-19 : synthèse de presse 19 janvier 2021

Covid-19 : inquiétudes autour des trois variants

Le Figaro fait le point sur ce que l’on sait aujourd’hui des variants britannique, sud-africain et brésilien. A la question de savoir pourquoi ces variants apparaissent en même temps, Samuel Alizon invoque l’épistasie, c’est-à-dire l’interaction entre les différentes mutations. « Nous pensons que [cela] joue un rôle très important pour expliquer l’apparition conjointe de ces variants », déclare-t-il. L’addition de mutations produirait un virus plus contagieux ou plus résistant aux anticorps. « Nous avons lancé des travaux pour vérifier cette hypothèse », ajoute le chercheur. Afin de surveiller l’évolution de ces variants en France – où le séquençage est en retard par rapport à d’autres pays –, les scientifiques prônent l’analyse des eaux usées. « Pour éviter d’avoir des angles morts, nous avons opté pour le séquençage ‘en aveugle’ des génomes dans les eaux usées des 60 stations d’épuration » suivies régulièrement par le réseau Obépine, précise Vincent Maréchal.

Interviewé par L’Usine Nouvelle, le virologue Yves Gaudin précise que, si ces variants venaient à résister aux vaccins actuels, il ne sera pas nécessaire de repartir « de zéro au niveau technologique ». « On pourra partir des vaccins actuels », assure-t-il. « Mais si on a plusieurs variants ou souches qui circulent, et que toutes sont pathogènes, cela pourrait complexifier les choses. C’est pourquoi, pour limiter l’extension des variants, il faut vacciner le plus vite possible. »