COVID-19 : synthèse de presse 18 février 2021

Covid-19 : Conseil scientifique, mesure de la présence des variants en France, masque décontaminant, test salivaire connecté, vaccin AstraZeneca

Le Conseil scientifique Covid-19 élargit son horizon pluridisciplinaire en accueillant quatre nouveaux membres, dont l’infectiologue Catherine Chirouze. Celle-ci a déclaré souhaiter mettre l’accent sur trois points : les patients, les équipes soignantes et l’évolution des connaissances scientifiques.

Selon une nouvelle analyse préliminaire menée par Samuel Alizon, et publiée mercredi, les variants du SARS-CoV-2, notamment le B.1.1.7 identifié en Angleterre, pourraient être majoritaires en France depuis le 8 février. Selon un second scénario plus conservateur, les variants deviendraient majoritaires d’ici la fin de la semaine du 15 février. L’équipe de Samuel Alizon estime que l’on peut affirmer que « plus de 50 % des infections pourraient déjà être causées par les variants en France ».

Le Parisien et France Info présentent à leur tour le masque « filtrant et décontaminant » anti-Covid-19 qui a été conçu par BioSerenity avec l’aide de chercheurs. De son côté, La Tribune présente le test salivaire connecté, à base de graphène, qui a été développé par la jeune pousse Grapheal.

LCI a invité l’immunologiste Claude-Agnès Reynaud à décrypter la recommandation de la Haute Autorité de Santé de restreindre l’usage du vaccin AstraZeneca aux personnes âgées de moins de 65 ans.