COVID-19 : synthèse de presse 15 février 2021

Covid-19 :  progression des variants, tests, mesures sanitaires et célibat, mémoire collective

Alors que les mutations du SARS-CoV-2 sont de plus en plus présentes en France, les épidémiologistes s’attendent à une remontée de l’incidence. De leur côté, les pouvoirs publics cherchent à contenir la progression sans confiner. « Ce qu’on veut, c’est contrôler le niveau global de l’épidémie pour ne pas avoir nos hôpitaux saturés et ne pas assister à une explosion du nombre de cas quotidiens », déclare Yves Gaudin sur LCI. « On sait que le variant britannique est plus contagieux, on n’a pas pu empêcher son envahissement, (…) mais pour autant il ne suffit pas pour l’instant à relancer l’épidémie puisqu’on voit une stagnation dans les chiffres et que la situation est sous contrôle », relève-t-il. Dans Libération, Samuel Alizon note que « si l’épidémie est stable ou décroît, la compétition est beaucoup plus forte, et le variant le plus transmissible prendra l’avantage ».

Techniques de l’Ingénieur publie un entretien avec Sabine Szunerits au sujet d’un nouveau test rapide de dépistage du virus

SARS-CoV-2 utilisant un capteur électrochimique. « Notre innovation a consisté à modifier l’électrode en lui ajoutant un ligand spécifique conçu à partir de nanobodies. Il s’agit de fractions d’antigènes, qui ont ici la particularité d’être reconnues par la protéine Spike du SARS-CoV-2 », explique-t-elle. RTL et France Info rappellent qu’EasyCov est le principal test salivaire rapide, remboursable par la Sécurité sociale depuis début janvier.

Le Nouvel Observateur se penche sur les difficultés des célibataires face aux mesures sanitaires, qui limitent fortement les possibilités de rencontre. « Ce qui nous arrive est bien évidemment un coup de massue pour les célibataires, en marge de la norme sociale qu’est le couple », confirme Jean-Claude Kaufmann. Citée par Libération, Florence Maillochon indique que la pandémie a eu plus d’effet sur les célébrations du mariage que sur l’institution en elle-même.

L’Express s’interroge sur ce qui restera en mémoire à propos du Covid-19. Cette mémoire collective « commence déjà à se façonner », note Denis Peschanski. Dans le cadre de l’initiative « Vitrines en confinement », Sarah Gensburger collecte des messages inscrits sur la voie publique en rapport avec la crise.

Par ailleurs, s’interrogeant sur la possibilité de vacciner tous les adultes avant la fin de l’été, comme l’a promis Emmanuel Macron, Le Monde reprend les explications de Samuel Alizon sur l’immunité collective. Marianne cite également Samuel Alizon concernant les études sur les premiers cas d’infection au Covid-19 en France. Sur Europe 1, Serge Morand revient sur la nécessité de « recréer les conditions d’un bien vivre ensemble » avec la biodiversité pour éviter de nouvelles pandémies. Enfin, dans une tribune publiée par Libération, Sophie Wahnich estime qu’exercer notre aptitude à l’utopie devient nécessaire pour nous projeter dans l’avenir malgré la crise sanitaire.