Covid-19 : immunité naturelle, stratégie « zéro Covid », anticorps de lama

La moindre efficacité de certains vaccins face aux mutations du SARS-CoV-2 pose la question du niveau de protection offert par l’immunité naturelle suite à une première contamination. Il est encore trop tôt pour connaître le « risque exact d’être réinfecté » par les variants, estime Yves Gaudin, cité par La Croix. Toutefois, les cas avérés de deuxième contamination ne sont pour le moment « pas si nombreux », précise-t-il.

De son côté, Le Figaro s’interroge sur la capacité de la France à limiter très strictement la circulation du virus, comme l’a fait la Nouvelle-Zélande par exemple. « En France, on est dans une tout autre stratégie, explique Samuel Alizon. On calque nos décisions en fonction de la saturation dans les services de soin intensif. Ce qui amène ce stop-and-go, qui ne laisse pas beaucoup de marge de manœuvre. »

La Provence, Sud Ouest et France Bleu présentent le nouveau dispositif de test rapide utilisant les anticorps du lama, qui a été mis au point par une équipe de chercheurs marseillo-lilloise. Les anticorps de l’animal cracheur ont l’avantage d’être très petits, très solubles et très stables.

Aujourd’hui en France estime que si l’épidémie ne flambe pas dans l’Hexagone, c’est que l’immense majorité des citoyens respecte les consignes sanitaires. « La grande surprise est qu’en restant fondamentalement les mêmes, on a opéré de grands bouleversements, respecté les consignes alors même que le coût est énorme », analyse Marie-Claire Villeval.

Enfin, Le Monde se penche sur le refus du gouvernement de distribuer un RSA aux jeunes. Le modèle français « est de tradition familialiste : c’est à la famille de prendre en charge les 18-25 ans », explique Tom Chevalier. France Culture a consacré la journée de mercredi à la jeunesse en 2021 et invité Edgar Morin à s’exprimer sur ce sujet.